Les cabinets comptables pour les nuls

Vous souhaitez créer votre entreprise ? Vous souhaitez racheter, reprendre ou céder une entreprise ? Vous aimeriez lever des fonds ? Ou peut-être que votre situation a évolué ? Dans toutes ces situations l'accompagnement d'un expert-comptable est in-dis-pen-sable ! Cependant, dans ce monde de chiffres, la variété des tâches comptables et les différences entre les cabinets peuvent sembler obscures au premier abord. 

A quoi sert un cabinet comptable ? Comment fonctionne t'il ? Quels sont ses services ? Pourquoi y faire appel ? Grâce à cet article, vous allez tout comprendre sur les cabinets comptables

Comment fonctionne un cabinet comptable ?

Revenons aux fondamentaux. Pourquoi les entreprises font-elles appel aux cabinets comptables ?

A quoi sert un cabinet comptable ? 

L’expert-comptable est en quelque sorte le bras droit et le coach du chef d’entreprise. Toujours de bon conseil, son rôle ne se limite pas à établir les comptes annuels et les documents fiscaux, mais bien de faciliter la prise de décision. Partenaire clef dans la croissance de votre entreprise, il sait tout de votre entreprise.

En somme, le cabinet comptable est au coeur de l’activité de l’entreprise.

Accompagnement & Conseil

Le cabinet comptable vous accompagne sur toutes vos décisions, de la création de votre entreprise jusqu’à sa fin, sa transmission ou sa vente. Ayant les clefs financières de votre activité, l’expert-comptable vous guide lors de vos prises de décision,son financement et sa fiscalité, ainsi que sur toutes les formalités inhérentes à la vie de l'entreprise. Il peut vous aider aussi, dans le cadre juridique, à déterminer quelle structure est la plus avantageuse pour l’entreprise. 

Tenue des comptes et des justificatifs

Tenir la comptabilité de l’entreprise est le coeur de métier d’un cabinet comptable. Celui-ci dispose même d’un monopole sur l’activité de présentation des comptes annuels. En plus de cette mission qui lui est propre, il intervient aussi dans des missions complémentaires, telles que la rédaction des contrats de travail, les déclarations fiscales et autres opérations de financement.

Certification et Déontologie

Tout expert-comptable dépend et est responsable face à l’Ordre des Experts-Comptables qui définit et régit le cadre légal dans lequel évoluent tous les experts-comptables.

En plus de la vérification de l’application des normes comptables et du code de déontologie, il doit faire parvenir les informations liées à l’évolution réglementaire aux professionnels et les former à ces nouvelles modifications.

Pour revenir sur la déontologie de l'expert-comptable, celui-ci a un devoir de conseil et d’information envers ses clients, tout cela en étant assujetti au secret professionnel le plus total. Il devient donc le plus fidèle confident de l’entreprise et de ses dirigeants.

Quelle est la différence entre un comptable et un expert-comptable ?

L’expert a un niveau de qualification plus élevé

En effet, l’attribut « expert » se mérite. Le métier de comptable étant accessible à partir du Bac+2 en gestion comptable, le futur expert, lui, devra obtenir un Bac+8, avec un minimum de 3 ans de stage dans un cabinet d’expertise comptable, et obtenir son diplôme national d’expertise comptable.

A la différence de son confrère comptable, qui peut travailler au sein de l’entreprise, l’expert devra lui, avoir son propre cabinet, afin de garder une certaine indépendance vis-à-vis des clients.

L’expert-comptable peut exécuter plus de missions

L’expert-comptable possède plus de corde à son arc que le comptable. Il est tout à fait capable d’exécuter les missions comptables liées à la vie de l’entreprise, mais peut aussi être mandaté pour vérifier les comptes d’une entreprise, contrôler les déclarations fiscales, assister une entreprise en cas de contrôle fiscal ou encore agir en tant que conseil.

Des niveaux de couverture du risque plus étendus

L’Ordre des Experts-Comptables confère obligatoirement une responsabilité civile professionnelle à l’expert-comptable qui y est inscrit. Cela sécurise l’entreprise en cas de contrôle fiscal qui démontre une anomalie ou une fraude. Si cette anomalie est une erreur de l’expert-comptable, il devra prendre en charge les pénalités et le possible redressement. Dans le cas où le comptable de l’entreprise à commis l’erreur, c’est à l’entreprise de prendre en charge les frais liés au contrôle.

Quels sont les types de cabinets comptables ?

Les petits cabinets

Les cabinets comptables sont considérés comme « petits » lorsqu’il y a moins de 10 salariés au sein de ce cabinet. Représentant la majorité des cabinets comptables, ils sont beaucoup plus sollicités par les TPE et les PME.

Ils gardent cette notion de conseil propre aux cabinets comptables, et c’est même leur point fort, grâce à une bonne connaissance du tissu économique local !

Aujourd’hui, les tâches comptables simples peuvent être faites à l’aide de progiciels, ils peuvent donc avoir encore plus de proximité avec leurs clients.

Avantages et Inconvénients

Comme cité ci-dessus, vous allez pouvoir bénéficier de beaucoup de proximité avec votre petit cabinet, vous pourrez donc profiter d’un accompagnement sur mesure et possiblement avoir le même interlocuteur tout au long de votre collaboration. Cependant, la taille de la structure limite aussi le nombre d’opération que le cabinet peut effectuer. Si votre structure et vos demandes dépassent l’étendu des capacités de votre petit cabinet, il vous faudra changer pour une plus grande structure.

Les cabinets de taille intermédiaire

Ce type de cabinet compte entre 10 et 50 experts-comptables et collaborateurs au sein de la même structure. Beaucoup plus rares, ces cabinets sont cependant très demandés, de par leur structure, ainsi que la variété des tâches qu’ils peuvent exécuter. Ils sont aussi très sollicités sur les marchés des transmissions de sociétés.

Avantages et Inconvénients

Ces cabinets, tout comme les petits cabinets comptables, disposent de progiciels les aidant à exécuter les tâches comptables plus rapidement, ce qui leurs procure un gain de productivité considérable. Vous allez aussi pouvoir profiter de beaucoup plus de membres avec des spécialisations plus diverses, ainsi, en plus du suivi comptable, vous profiterez d’une assistance supplémentaire dans le cadre juridique et fiscal, avec autant de proximité qu’un petit cabinet. Cependant, les budgets à allouer à ces cabinets comptables deviennent de plus en plus conséquents.

Les cabinet nationaux et multinationaux

Un cabinet comptable est considéré comme national lorsqu’il dépasse les 50 salariés au sein de la même structure et multinational lorsqu’il s’internationalise, ce qui les rend assez rares et bien souvent très sollicités, dû à leur pluridisciplinarité. Leurs structures les oriente donc à travailler avec les grandes entreprises, voir les multinationales. Ils tentent tout de même de séduire les TPE et PME en proposant des audits très spécialisés, ou en les aidant sur des opérations financières complexes.

Avantages et Inconvénients

L’avantage majeur ici est bien entendu, la taille de la structure, qui peut proposer tous les services possibles, ainsi qu’un réseau international. C’est pour cela que les grandes entreprises et les multinationales choisissent ce type de cabinet. Malgré tous ces avantages, vous imaginez bien que la taille de la structure fait que vous n’aurez pas autant de proximité qu’avec un petit cabinet. Proposant des services très variés avec beaucoup d’expertise, ce type de prestation n’est donc pas accessible à toutes les bourses.

Les cabinets en ligne

La solution la plus express pour sa comptabilité. Vous devez cependant beaucoup plus vous impliquer, car contrairement à un comptable à qui vous allez fournir tout vos justificatifs et qui s’occupera de la saisie, ça sera à vous de les enregistrer dans l’interface. Le comptable travaillant pour le cabinet en ligne, lui, aura pour but d’approuver vos chiffres et ainsi présenter le bilan, le compte de résultat et l’établissement de la liasse fiscale. Le suivi se fait en ligne via un tchat, mail, ou par téléphone. 

Avantages et Inconvénients

Les cabinets en ligne offrent une plus grande autonomie et disponibilité pour le client, avec un accès en temps quasi réel à sa comptabilité ! Cependant, comme vous l’avez deviné, et même si un suivi peut être opéré à distance, vous manquerez de proximité avec votre expert-comptable, et vous pourriez perdre encore plus de temps qu’avec un cabinet comptable classique, car si vous n’êtes pas familier avec l’informatique, la saisie des documents comptables pourrait vous prendre plus de temps que prévu.

Comment démarrer une collaboration avec un cabinet ?

Lors de votre rencontre avec le cabinet comptable, celui-ci fera un état des lieux de votre comptabilité actuelle, ou vous proposera un plan d'action pour gérer votre comptabilité si vous venez de créer votre entreprise

La lettre de mission

La lettre de mission est un document obligatoire, et a pour but de délimiter les activités du cabinet comptable durant votre collaboration. En plus de définir la nature de la mission, elle a plusieurs fonctions: 

  • Elle liste les prestations que le cabinet devra effectuer, ainsi que leurs durées, 
  • Elle fait office de contrat, car chaque partie prenante possédera un exemplaire original signé,
  • Les honoraires pour chacune des missions que l’expert aura à effectuer,
  • Les modalités du contrat en cas de litige et de rupture de contrat.

Ce document est donc le support physique qui symbolise le lien entre votre activité et le cabinet d'expertise comptable. Ophélie Kadoche, co-fondatrice de K2O Conseil, nous explique que tout cabinet n'a pas d'autres choix que de passer par la lettre de mission, obligation imposée par l'ordre des cabinets d'experts-comptables. "Nos lettres de missions sont adaptées à chaque activité de nos clients, cela permet de fiabiliser la relation. La lettre de mission expose les droits et les devoirs de chacun et permet des rapports très sains avec les clients. "

Quoi qu'indispensable, la lettre de mission n'est pas toujours suffisante. Albert Karila, co-fondateur du cabinet AGK, complète la lettre de mission par des propositions commerciales plus etoffées. "Notre approche en tant que cabinet est de faire des propositions à nos clients sous un format bien précis, avec un maximum de détails et de visuels. Je dirais que notre proposition commerciale ne se fait pas sur la seule base de la lettre de mission car nous la trouvons assez austère et nous avons beaucoup de choses à dire à nos prospects que nous ne retrouvons pas forcément dans des documents standardisés."

Comment les cabinets sont-il rémunérés ?

Les cabinets facturent généralement des honoraires au forfait et tout est précisé dans la lettre de mission. Pour en savoir plus sur les tarifs pratiqués et les modes de rémunération vous pouvez consulter notre article Combien ça coûte un cabinet comptable.

Glossaire

Pour travailler avec un cabinet comptable, il faut connaître son vocabulaire. Voici donc un glossaire.

Approbation des comptes

C'est l'arrêt annuel des comptes à la fin de l'exercice comptable. Suite à ça, ces comptes annuels doivent être approuvés lors d'une assemblée extraordinaire des associés en présence de l'expert-comptable. Une fois approuvés, les associés et l'expert dressent un procès-verbal d'approbation des comptes, qui devra être envoyé au greffe du tribunal de commerce.

Contrôle fiscal

Dans le cadre du contrôle sur pièces, le contrôleur ou l’inspecteur vérifie uniquement les différentes déclarations et recoupements que l’administration aura déjà collectés. Dans le cadre d’une vérification de comptabilité, l’accompagnement de l’expert comptable devient primordial. Ce contrôle va s’effectuer au sein de l’entreprise et porte sur les 3 dernières années dont l’exercice est clôturé plus l’année en cours.

Le cabinet d'expertise comptable va rencontrer le contrôleur fiscal et s'entretenir avec lui, suite à ça, il présentera les pièces comptables utiles à son enquête. Son rôle à sera de fournir les documents les plus utiles, afin de réduire au maximum la durée du contrôle pour que l'entreprise reprenne son rythme de travail.

Exercice comptable

Il représente la durée délimitée au préalable où l'entreprise doit enregistrer toutes ses opérations comptables. La durée maximale d'un exercice comptable est fixé a 24 mois, et bien souvent commence au 1er Janvier, début de l'année civile. Lors de sa cloture, le comptable de l'entreprise ou l'expert-comptable devra dresser, le bilan, l'annexe (document détaillant les variations d'une année à l'autre) et le compte de résultat.

Grand Livre Comptable

C'est un receuil où chaque mouvement comptable est enregistré dans l'ordre chronologique. La personne en charge de la tenue du Grand Livre enregistre les débits et les crédits ainsi que leurs montants, avec leurs libellés suivant la nomenclature du plan comptable général.

Un Grand Livre est considéré comme juste lorsque la somme totale des débits est égale à celle des crédits à la fin de l'exercice.

Liasse Fiscale

La liasse fiscale est le justificatif du montant de l’impôt pour l’administration fiscale. Cet ensemble de documents peut être produit par le comptable de l’entreprise ou un expert, qui se chargera de les remettre a l’administration fiscale qui déterminera le montant d’impôt à payer selon votre régime.


Maintenant que vous connaissez le coeur du sujet, vous n’avez plus qu’à vous lancer et savoir dans quelles situations faire appel à un cabinet comptable.

 

Ils ont contribué à cet article
AGK
451F
K2O Conseil

Articles liés :

La liste des cabinets comptables recommandés par et pour des startups & scale-ups

4 étapes pour trouver le meilleur cabinet comptable (sans se tromper)

Le top des comptables pour Startups en 2019 !