Studio Meta : l'agence digitale résolument humaine

Nous sommes allés à la rencontre de Jeremie Werner, fondateur de l’agence Studio Meta, une agence digitale qui porte haut les couleurs de la relation humaine.

Bonjour Jérémie, est-ce que tu peux te présenter ?

J'ai un parcours qui est un peu atypique. J'ai découvert le digital et internet en 95, très, très tôt. J'avais 12 ans. À l'époque, le frère d'un ami qui était ingénieur m'avait présenté Internet comme un monde où on se bat avec des robots, etc. D’un regard d’enfant ça paraissait assez dingue. Quand tu découvres ensuite les bots, tu réalises que ce n’est pas aussi séduisant que dans ton imaginaire !

Internet à ses débuts, c'était un petit peu un no man's land. Tout était en anglais. Il n'y avait pas grand chose encore en France. Je me suis pris de passion pour le digital et  j'ai eu plusieurs périodes successives : de l’apprentissage du HTML sur la page perso des Simpsons, jusqu'à l’exploration de la communauté hackers.

Je me suis intéressé à beaucoup de sujets : développement, design, sécurité informatique, systèmes OpenSource, réseaux, etc… Ce qui fait qu’à 18 ans, j'avais déjà, entre guillemets, six ans d'expérience et une bonne connaissance des langages de développement.

En parallèle, j’ai aussi travaillé à l’usine, sur des chantiers, dans la restauration, et j’ai tenté un bref passage en agence qui s'est plutôt très mal passé. 

A 20 ans, je me suis dit : “j'ai la vie devant moi, autant faire un truc qui me fait plaisir et je me suis lancé”. J’étais designer et développeur freelance. J'ai fait ça pendant quelques années. Par le réseau j'ai pu travailler avec de belles marques comme MTV, Nickelodeon, Boucheron ou encore Louis Vuitton par le biais des grandes agences parisiennes. Ca m'a permis de gagner de l’expérience.

En 2009, je me suis dit que ça serait intéressant de monter une structure juridique et commencer à recruter une équipe. C'est à ce moment là que j'ai décidé de lancer Studio Meta.


Studio Meta, qu’est ce que c’est ?

Studio Meta c’est une agence digitale de créateurs inspirés, de savants prodiges, de meneurs, ambitieux, humains, responsables et visionnaires qui travaillent main dans la main pour faire éclore des expériences uniques et mémorables.

Quels sont les services que vous proposez chez Studio Meta ?

Concrètement on a trois grandes typologies de services :

  • Conseil et stratégie digitale. 
  • Conception et production : design UX, direction artistique et développement. 
  • Data, acquisition de trafic et activation digitale : growth hacking, SEO/SEA.

On pense que les clients viennent chercher des expertises plus qu’une agence. Du coup, on va monter une équipe projet avec des experts dédiés par rapport à la typologie du client, et à ses besoins. 

Qui se cache derrière Studio Meta ?

On est avant tout des passionnés. Je prends un soin tout particulier à recruter des gens qui sont très compétents, mais surtout, qui ont cette appétence et cette curiosité à l’égard de leur métier. Lorsqu’on a envie de se faire plaisir intellectuellement, on devient plus créatif et plus performant.

Aujourd’hui on est 28 collaborateurs partagés entre Paris et Strasbourg.

L'idée, c'est d'avoir en interne l’expertise digitale pour amener du conseil et de l’accompagnement stratégique. On travaille également avec des freelances lorsque l’on a besoin d’une expertise très précise.

Pourquoi as-tu monté une agence ?

C'est un projet qui est pour moi une utopie : puisqu’il faut travailler une bonne partie de nos vies, autant le faire sur des sujets qui nous intéressent et avec des personnes qui nous inspirent. Et puisqu'on ne peut pas changer le monde, autant créer un écosystème qui soit en adéquation avec nos valeurs et notre vision. C'est pour ça que j'ai fondé l'agence, et que je me suis entouré de profils qui partagent cette exigence et cette volonté d’excellence.

Est-ce que cela vous arrive de refuser des clients ou des projets ? 

Déjà, c’est important de préciser que la quasi-totalité de nos clients viennent de recommandations. D'où aussi l'appétence avec Trustfolio. Et ça, ça vient simplement de l'investissement qu'on met dans nos projets, qui fait que nos clients sont satisfaits et nous recommandent.

Si on se met à répondre à des projets qui ne nous intéressent pas, on sait très bien qu’on aura pas la qualité escomptée et donc dans ce cadre là, oui, ça nous arrive de refuser des clients. Il faut que le projet nous stimule.

On demande aussi en pré-requis qu'il y ait une bonne relation humaine parce que c’est important pour nous de travailler ensemble au quotidien, dans des contextes compliqués, avec des enjeux stratégiques forts et des échéances courtes. Il faut qu'il y ait un feeling humain. C'est extrêmement important. 

Quand on refuse un projet, on explique les raisons du refus et on oriente vers des personnes auxquelles on pense dans notre réseau. C'est important même si tu ne réponds pas à la demande, de laisser une bonne image au prospect et de l'accompagner dans cette qualité de service relationnel.

Quel est le projet idéal pour vous ?

Personnellement, ce qui me nourrit c'est la curiosité. On travaille énormément avec des start-ups. J'adore la sensation de l’inconnu d’un projet qui démarre, et six mois plus tard le connaître sur le bout des doigts. 

Après, évidemment, on a des appétences. On travaille par exemple beaucoup avec des DNVB (Digital Native Vertical Brand), parce que ça rejoint beaucoup ce qu'on aime : affirmer l’ambition, l'image et le storytelling. Il y a un regard sur le design qui est fort et notre ADN est vraiment basé sur le design. Il y a des enjeux techniques parce que ce sont des entreprises qui “scalent” rapidement. D'un point de vue marketing, c'est aussi hyper intéressant parce qu'il y a des vraies problématiques d'acquisition avec des budgets limités dans un premier temps. Ce sont des sujets que l’on porte haut et fort tout simplement parce que ce sont des produits qui sont en adéquation avec nos valeurs et des clients avec qui l’on peut grandir ensemble pour créer une relation sur plusieurs années.


Témoignage de Caroline Juge, fondatrice de Joone, sur sa collaboration avec Studio Meta
Témoignage de Caroline Juge, fondatrice de Joone, sur sa collaboration avec Studio Meta

Est ce qu'il y a un ou deux projets dont tu es particulièrement fier ?

Le tout premier projet auquel je pense, date d’il y a quelques années. On a participé à une compétition avec une vingtaine d’agences pour les Vins d’Alsace. On était quatre à l'époque et on avait deux mois pour répondre à la compétition.

On a gagné le projet. C’est un site assez conséquent avec plusieurs langues et plus de 1000 pages de contenus, une arborescence assez dense.

C'est un projet que j'aime bien parce qu'on a réussi à amener une vision novatrice par rapport aux confrères avec qui on était en compétition. C’était aussi le début d’une nouvelle aventure parce que ça nous a permis de nous révéler. On est passé de quatre à huit. C'est un sujet qui m'a beaucoup, beaucoup stimulé. 

Dans la même veine, on a sorti récemment le site officiel des Vins du Rhône. Le vignoble, c'est quelque chose qui nous parle. 

Un autre projet qui est très intéressant c’est le travail qu’on fait actuellement pour une grande école de commerce internationale. Il y a des très gros challenges techniques et une réflexion approfondie autour de l’UX. Il y a au total 14 sites à réaliser. C'est un sujet qui est captivant parce que tu dois avoir une vision globale de tous les enjeux techniques, les enjeux de storytelling, de marketing, de design, etc. 

On a aussi des projets au démarrage sur lesquels on aime beaucoup, beaucoup travailler.

Là, on commence une collaboration avec LOLO Paris, marque de soutiens-gorge sur-mesure créée par deux entrepreneuses. Pour les femmes, c’est compliqué parfois de trouver la lingerie adaptée à leur morphologie. C’est un projet ambitieux et novateur par rapport au marché. Elles ont fait une campagne de crowdfunding qui a cartonné et ont été très médiatisées. Le site est donc très attendu car déterminant pour le business. Forcément, leurs attentes sont fortes et on a pas le droit de se rater

C'est une marque qui me parle beaucoup, qui est encore embryonnaire aujourd’hui mais qui a toutes les certitudes de pouvoir grandir dans la bonne direction si elle est bien accompagnée.

Et c'est là où je trouve que le partenariat client-agence est intéressant. Il y a un lien de confiance très fort parce que, bien sûr, il y a eu une consultation avec plusieurs agences, mais aujourd'hui, elles nous confient leur avenir. En tant qu’agence, on doit honorer leur confiance. Je trouve ça extrêmement stimulant.

Comment ça se passe une collaboration avec Studio Meta ?

On a une méthodologie éprouvée, qui va bien évidemment s’adapter en fonction du client. On a une trame qui, globalement, se construit en trois axes. 

Le premier, c'est l’analyse via des workshops pour définir les besoins, les personæ, les parcours utilisateurs et construire la stratégie digitale.

On a ensuite des phases de conception sur les parcours, avec des tests utilisateurs qui vont donner lieu derrière à des itérations. On travaille sur la rédaction d'expressions de besoins, puis des briefs créa, puis des specs fonctionnelles et techniques, qui vont nous permettre de documenter et d'anticiper le déploiement. 

Ensuite, il y a toute la partie “prod” sur laquelle on propose des livrables réguliers. On n’est pas vraiment sur un format agile pur, mais en tout cas, on priorise par feature pour mettre la valeur au bon endroit. L'idée, c'est toujours de sécuriser le client et de développer les fonctionnalités principales en premier lieu, et ensuite d'être dans une démarche d’amélioration. 

Dans cette logique on a une communication régulière avec le client, quotidienne dans les temps forts, sinon, a minima toutes les semaines avec un compte rendu précis. Il y a vraiment une immersion du client sur le projet.

A l'issue d'un lancement, on met en place ce qu'on appelle un processus d'amélioration continue pour valider ou invalider les hypothèses de départ. On récolte de la données pour comprendre les usages, analyser les parcours utilisateurs. On va aussi faire mener des tests utilisateurs. L’idée c’est de comprendre l’usage en conditions réelles et de débuter des cycles d'amélioration continue.

À l’issu du projet, l’équipe de prod passe la main au pôle dédié à l'accompagnement sur la maintenance évolutive et applicative. C'est une équipe menée par des séniors qui ont une vision globale du projet et beaucoup d'expérience. Elle sait identifier très rapidement les besoins, assurer le maintien en conditions opérationnelles et développer de nouvelles fonctionnalités complexes dans le cadre d’une V2 par exemple.

Enfin, on a pour mission de ne pas s'arrêter à un lancement, mais vraiment d’accompagner le client pour aller chercher un point de croissance en plus en se posant des questions telles que : Comment optimiser le taux de conversion ? Comment accélérer le trafic sur le site ? Nous disposons pour cela d’une équipe dédiée à l’acquisition et à l’analyse CRO.

Les qualités de l'agence Studio Meta, vues par leurs clients
Les qualités de l'agence Studio Meta, vues par leurs clients

Pourquoi vos clients vous font confiance ? 

Le premier facteur c’est la recommandation. Quand on nous sollicite par réseau il y a déjà un a priori positif, puisqu’on avait parlé de nous. Il y a aussi les références. Comme on accompagne de belles marques comme Joone, Tiptoe, Fempo, LumApps ou Sinequa, ça rassure beaucoup nos prospects. Ça montre que la recommandation est confirmée par un vrai savoir-faire.

Je pense vraiment que notre force c’est la sincérité. Bien sûr qu’on est dans un rapport commercial mais quand on se positionne sur un projet, ça fait écho à ce que je disais tout à l'heure sur la relation humaine avec le client : quand on dit qu’on a envie de bosser avec une marque, c'est sincère. On le pense. Ça se voit sur nos visages.

Du coup, on est capable, dans cette volonté de créer un partenariat, de vraiment montrer qu'on s'engage aux côtés des clients et je pense que ça fait vraiment la différence

Bien sûr, tu peux argumenter en disant voici nos références, voici nos témoignages clients mais je pense que ce qui fait vraiment la différence, c'est l'engagement. C'est de dire : nous, on est là pour grandir à vos côtés. On est là pour vous amener nos 15 ans d'expérience sur des dizaines de sujets différents, notre regard. On est là pour comprendre qui vous êtes, ce qui fait votre singularité. On est là aussi pour amener notre caractère, la bienveillance, l'ambition, l'honnêteté qui font qu’on va grandir ensemble.

Que penses-tu des recommandations de tes clients sur Trustfolio ?

Ce que je trouve intéressant sur la recommandation Trustfolio c'est l’engagement  public du client. C’est différent de féliciter quelqu’un pour son travail en interne, et de l’affirmer publiquement, en son nom, avec sa photo, son poste, son entreprise. C'est engageant. Et c’est cet engagement de nos clients qui est très satisfaisant, cette reconnaissance nourrit les équipes qui s’investissent au quotidien.


Sur notre trustfolio, il y a des qualités qui remontent, comme l'honnêteté, par exemple, et je suis ravi que ce soit perçu parce que ce n'est pas juste une posture. On est pas là juste pour développer un projet. On est là pour s’engager, porter une vision, amener un conseil stratégique. Et ça, c'est qui me touche personnellement parce que derrière les marques et leurs enjeux, il y a des femmes et des hommes qui nous font confiance.


 
Vous souhaitez refondre votre stratégie digitale ? Vous lancez un site e-commerce ou une marque prometteuse ? Vous cherchez des experts pour penser votre univers digital ? Consultez les témoignages des clients de Studio Meta sur Trustfolio ou rendez-vous sur leur site internet
 

 

Articles liés :

PICKERS, l’agence digitale qui vous surprendra par son pragmatisme

Youmiam et Mojo Studio, les plus vidéos culinaires du marché

Comment Youmiam et Mojo Studio créent, ensemble, les plus belles vidéos culinaires du marché