Mis en avant

Laissez passer le Paper Art dans votre com’

Article Invité
Merci à Amandine pour sa Contribution ! Studio Bolide est une agence de communication qui est unique, car elle est nomade et s'infiltre dans vos bureaux ! #communication #startup

On a laissé s’écraser les petits papiers, papiers chiffons, papiers buvards. Même au sein des écoles, on préfère aujourd’hui les tablettes. Mais ne noircissons pas le tableau. Le numérique a tout grignoté sur son passage. Le ras-le-bol général commence à se faire sentir derrière les yeux qui piquent. Dans le marketing comme ailleurs, le papier et le carton renaissent de leurs cendres. Avec le Paper Art, ils deviennent même un support de communication très séduisant.

Le papier dans tous ses états

Pensez au produit le moins cher que vous avez là, partout sur votre bureau : le papier. Voilà un matériau simple, accessible et traditionnel qui ne souffre d’aucune contradiction. Mais saviez-vous que le papier, à travers le Paper Art est aujourd’hui une manière, pour les graphistes et autres artistes, de travailler cette matière de base pour en faire quelque chose d’extraordinaire ?

Pour cela, le pliage, le découpage, la couleur, s’ajoutent au papier et permettent de créer des œuvres à vocation artistique ou publicitaires. Voire l’une et l’autre mêlées. De sorte à offrir à celles et ceux qui le voient en vitrine, qui le reçoivent, une vision en relief concrète et plus seulement imprimée.

Papier, ciseaux, à l’origine du Paper Art

Se servir du papier et du carton pour créer des objets ou des formes n’a bien sûr rien de nouveau. Les maquettes en carton, tout comme l’origami, l’art du pliage japonais, ont des centaines d’années derrière eux. Ainsi que le kirigami, une autre technique nippone visant cette fois à découper le papier de manière à créer des formes très précises et très fines.

Les femmes et les hommes qui se servent du papier et du carton de manière créative et artistique, le font dans un objectif de beauté et de poésie. Dans le domaine de la communication, c’est exactement le même but qu’il faut rechercher pour parvenir à toucher ses client.e.s ou ses prospect.e.s.

Digitale détox

On croirait aujourd’hui que tout passe par l’écran de son ordinateur ou de son smartphone. Que rien n’a plus de valeur sans cela. Mais le ras-le-bol se fait sentir partout. Sans avoir l’âme d’un.e pro du développement personnel, il ne faut pas avoir fait l’Ena pour comprendre que l’écran éloigne de la vraie vie.

Faire sa communication uniquement à travers ce médium est tentant : moins de papier, moins de courrier. Et après tout, c’est plus écolo (quoique…). Pourtant, retrouver le sens du toucher de l’objet naturel, simple, à travers un travail graphique et manuel, offre une expérience bien plus intéressante.  Le graphisme et le design s’intéressent ainsi de nouveau à des méthodes et des savoir-faire manuels. Et cela provient directement d’un mouvement de fond plus général : la créativité. Si celle-ci se partage sur les réseaux sociaux, sur Instagram en priorité, elle provient avant tout du travail des mains. Combien de comptes sur ce réseau social dédiés au tricot, à la broderie, au tissage, à la peinture aquarelle et au Paper Art ? Dont certain.e.s propriétaires se sont lancé.e.s dans la professionnalisation de cette activité ? Le mouvement est massif et dans le graphisme aussi, le Paper Art, tout comme la calligraphie, redonnent de l’authenticité, de l’âme et du corps à la communication.

Le champ des possibles du Paper Art

Les marques de luxe, par exemple, ont toujours soutenu l’artisanat et les savoir-faire uniques qui se distinguent des réalisations produites à la chaîne. Elles collaborent avec des artistes pour créer des publicités et des campagnes de communication qui sortent de l’ordinaire. Il y a déjà une dizaine d’années, Chanel, pour son parfum Coco Mademoiselle, insérait dans les magazines féminins des publicités cartonnées en relief : l’oiseau sortant de sa cage. Au même moment, Dior, pour son parfum Miss Dior, insérait de son côté un encart cartonné où la bouteille de parfum était brodée. En somme, des petits papiers que la lectrice a envie de conserver.

Aujourd’hui, le champ des possibilités du Paper Art est vaste : de l’événementiel pour des décors, en passant par le set design pour des vitrines ou des publicités en stop motion. De même que des dossiers de presse pop-up ou des cartons d’invitation. Le paper Art s’adapte à toutes les demandes et tous les univers.

Un peu d’amour, papier velours et d’esthétique, papier musique … Laisser parler le Paper Art dans sa communication visuelle, c’est se donner une nouvelle carte chance.

Articles liés :

Avec Avelia, votre téléphonie est sur un petit nuage

Kazam! Production

Dans les coulisses de la créativité de l'agence de production vidéo Kazam!

Les partenaires pour les fêtes de fin d'année en entreprise

12 partenaires incontournables pour un Noël 2018 inoubliable dans votre entreprise