La Shortlist de Sellsy

La plupart des entrepreneurs à succès soulignent tous l’importance de savoir s’entourer pour mener son entreprise au sommet. Que ce soit au niveau des collaborateurs mais aussi des partenaires externes qui vont accompagner la croissance de la société. 

Aujourd’hui, on vous dit tout sur Sellsy et l’écosystème de partenaires qui a été mis en place par ses fondateurs pour en faire une des startups françaises les plus en vue.

"L’art de la réussite consiste à savoir s’entourer des meilleurs." L’objectif de cette série « La Shortlist de… » est de donner un éclairage sur ces fameux partenaires qui accompagnent les plus belles entreprises de croissance. Qui sont-ils ? A quel stade de développement faut-il faire appel à eux ? Dans quel contexte ? 

Bonjour Alain, est-ce que tu peux me présenter Sellsy en quelques mots ? 

Alain Mevellec : Avec plaisir ! Nous avons créé Sellsy il y a 10 ans avec mon associé Frédéric Coulais.

Nous avions une expérience passée dans la pub, et je voyais la galère de la facturation, du calcul de rentabilité, de la trésorerie, enfin tous ces sujets compliqués à gérer dans les entreprises, et nous nous sommes dit que nous allions créer une solution à ces problèmes en ligne. 

À cette période, c’était le début des entreprises comme Salesforce ou Mailchimp aux États-Unis et nous nous sommes dit « dans 5 ans il n'y aura plus un logiciel à installer sur les ordinateurs, il faut qu’on s’en inspire. » 

Pendant un an, nous avons travaillé sur un prototype que l'on a financé de notre propre poche car nous avions vendu notre précédente startup. Nous l'avons ensuite commercialisé, nous avons trouvé les premiers clients ce qui nous a permis de faire notre première levée de fonds, d'accélérer et d'amener la boite à l'équilibre

En 2018, nous avons levé 7 millions d'euros, pour passer à l’échelle supérieure et considérablement améliorer la plateforme. Aujourd'hui, nous travaillons avec 4000 clients dont 10% à l'international. Cela représente 20 000 utilisateurs global, 70 salariés et une machine qui commence à bien tourner.

Un aperçu de l'interface de Sellsy

C'est une belle machine en effet, et toi, à titre d'entrepreneur, est ce que tu peux me raconter ton parcours ?

A.M. : Je n'ai jamais été salarié. J'ai créé ma première boite à 23ans, c'est une histoire assez originale : j'avais fait un stage dans une agence de pub avec comme client le futur fondateur d'Allo Ciné. Il commençait à bosser sur le site mais c'était encore juste un projet. J’ai fini mon stage dans cette agence et je suis donc retourné à mes études. Un mois après, il m'a rappelé en me disant "c'est avec toi que je veux bosser ». Il a financé mon matériel pour que je lance ma boite (ordinateur, scanner, etc…).

J'ai donc commencé à travailler avec lui, et de fil en aiguille, nous nous sommes mis à collaborer avec beaucoup de clients dans le cinéma comme Gaumont, Disney, etc. En 10 ans j’étais à la tête d’une belle agence de pub où on parlait de films, de jeux vidéo, de musiques et c'était assez sympa.

À partir d’un moment j’ai commencé à ressentir de la fatigue, c'était assez usant comme métier. J’ai donc déposé le bilan de la boite en faisant quelques bêtises. J’ai d’ailleurs écrit un article à ce sujet, qui décrit exactement ce que j'ai vécu durant cette période.

Suite à ça, j'ai eu quelques casseroles mais ça ne m'a pas coupé l'envie entrepreneuriale. Avec Fred, nous avons créé un site de rencontre pour la communauté gay, avec le principe de faire quelque chose de propre, car tout les autres sites étaient assez « X-rated ». Nous avons voulu faire quelque chose dans l'esprit de Meetic, à qui nous l'avons finalement vendu.

Et puis après nous avons enchainé sur Sellsy, et nous avons quitté Paris pour La Rochelle.

Quels sont les prestataires ou services qui t'ont accompagné au démarrage de Sellsy ?

Quand nous avons démarré Sellsy, nous étions 3 et du coup nous nous sommes appuyés sur beaucoup d'outils plutôt que des prestataires : Mailchimp pour tout ce qui est campagne marketing, Google Chat pour la communication interne, qui a depuis été remplacé par Slack chez nous, Chartmogul pour gérer et suivre notre métrique. 

Aujourd'hui, nous utilisons bien évidemment Activecampaign pour les prospects et Sellsy pour le CRM, la facturation, le support client, pour la gestion de projet et le marketing

Je suppose que, depuis, vous faites aussi appel à des prestataires ou agences ?

A.M. : Oui tu as raison. À partir de la première levée de fonds, nous avons fait appel à une agence RP, qui s'appelle Raoul. La fondatrice, Sibylle, est une vieille routarde des RP, et l’équipe fait vraiment du super boulot. Pour en avoir testé beaucoup, c'est la seule avec qui nous avons vraiment matché et avec qui nous travaillons sur du long terme.

Nous passons aussi par des cabinets pour nous aider à faire grandir l'équipe et trouver les bons profils. Nous avons travaillé avec Altaide, sur des postes COMEX. Ca fait plusieurs années que je travaille avec eux et je les recommande les yeux fermés. 

Pour la partie RH et marque employeur, Nous travaillons avec Welcome To The Jungle, qui est un très bel outil, très pratique, et qui permet de poster des annonces et de gérer toutes les candidatures spontanées.

Enfin, l'année dernière, nous avons aussi fait appel à Urban Linker pour le recrutement, qui nous a pas mal aidé sur pour le recrutement de Sales à Paris. Ils ont été très efficaces.

Après, nous avons des avocats, des comptables et autres, comme tout le monde ! 

Vous mettez aussi beaucoup en avant la qualité de vie au travail chez Sellsy. Est-ce que tu peux m’en parler et me dire quels sont les prestataires ou services qui y participent ?

A.M. : Déjà, il faut souligner qu’une partie de la boîte est à La Rochelle et que nos bureaux sont à 200 mètres de la plage !

La Rochelle : la mer, le soleil, la plage et la French Startup Cup !

Ensuite, en effet, c’est primordial que tout le monde se sente bien. Pour ça nous avons pas mal d’avantages comme par exemple une salle de sport et un masseur qui vient toutes les semaines.

Nous avons aussi une cantine, qui est gérée par La cuisine des bichettes. Nos salariés peuvent ainsi manger des bons plats tous les jours et ça c’est un luxe qui n’a pas de prix ! 

Un autre service que nous avons mis en place, et qui participe à cette logique de bien être au travail c’est Castalie. Le fait d’avoir des fontaines à eau pratique et écologique participe à la bonne ambiance qui règne chez nous.

 

Nous organisons aussi plusieurs évènements internes, grâce à notre Comité Social et Economique (CSE), mais aussi des évènements ouverts à tous comme la French Startup Cup, une régate entre Startupers. D’ailleurs sur ces évènements nous faisons appel à plusieurs partenaires locaux qui sont vraiment tous très bons :

HMC traiteur pour la nourriture, 

 

TeamWinds pour la location des bateaux, 

Concept Évènement pour le mobilier,

 

ou encore Sonomax pour la sonorisation et l’éclairage.

Comment fais-tu pour sélectionner les prestataires ou services avec qui tu vas travailler ?

Nous nous basons sur de la recommandation client. Par exemple, avant de travailler avec Raoul, j'ai contacté d'autres startups qui travaillaient avec eux, tout comme Altaide, même si je travaillais déjà avec eux avant. Nous avons aussi fait beaucoup de networking, notamment avec la French Startup Cup, où l'on rencontre beaucoup de boites qui peuvent nous être utiles dans le futur.

Ensuite, nous aimons bien pouvoir démarrer avec une période de test. Nous essayons de ne pas prendre de décision à la légère notamment quand ça concerne l'infrastructure, et de toujours tester quelque chose gratuitement pour éviter les pertes.

Pour résumer, notre premier filtre c’est de savoir si le prestataire est recommandé par quelqu'un, passer ensuite des coups de fil pour savoir ce qu'ils en pensent, rencontrer le prestataire puis dans un second temps de mettre en place une période de test où l'on va déterminer si nous allons travailler avec eux ou non. En contrepartie, nous nous engageons à travailler avec eux sur du long terme.

Question bonus : est-ce que tu souhaiterais connaitre les prestataires d'une boite en particulier ?

C'est une très bonne question. Si vous arrivez à vous renseigner sur l’écosystème de Slack, je serais très preneur car leur développement est impressionnant surtout quand, comme eux, on développe un SaaS !

Articles liés :

La Shortlist d'Octopulse

La Shortlist de Wizbii

La Shortlist de Reezocar