Les 6 étapes pour passer du recrutement à l'embauche d'un salarié

Selon une étude effectuée par Career Builder, un mauvais recrutement peut entrainer une perte allant jusqu'à 50 000€. On parle d'erreur de casting lorsque le collaborateur quitte l'entreprise dans l'année qui a suivi son arrivée. Un mauvais recrutement aura donc des conséquences financières, mais vous fera également perdre un temps précieux. Il est donc vital de suivre une méthodologie rigoureuse pour éviter cette situation. Quel est mon besoin ? Comment trouver le candidat idéal ? Comment gérer l'intégration ? Zoom sur les 6 étapes à suivre pour que l'intégralité de votre processus de recrutement puis d'embauche de votre salarié se passe pour le mieux. 

 

Sommaire :

1. Identifiez le besoin opérationnel et établir une fiche de poste

2. Soignez votre marque employeur

3. Trouvez des candidats

4. Triez et analysez les candidatures

5. L'entretien d'embauche

6. L'intégration

 

1. Identifiez le besoin opérationnel et établir une fiche de poste

Il s'agit de déterminer le profil que vous allez rechercher :

• Quels sont les besoins de votre entreprise ?

• Quelles sont les missions qui nécessitent un renfort ?

• Déterminer les critères de sélection : quelle formation initiale, les compétences, les expériences nécessaires, et critères secondaires : langues étrangères, savoir manier un logiciel informatique précis, etc.

• Penser à son savoir-être : quelles qualités voulez-vous retrouver chez votre candidat

Vous avez listé tous les points clé du poste, vous pouvez maintenant établir une fiche de poste qui reprend l'intitulé du poste, sa nature, les missions attendues, les activités principales, les compétences et qualités requises.

Un exemple type de fiche de poste

 

 

2. Soignez votre marque employeur

Avant de vous lancer dans le process pour embaucher un salarié, il est important que vous pensiez à votre marque employeur. Les candidats qualifiés sont de plus en plus exigeants et se renseignent sur vous avant de postuler.

Avec tous les outils digitaux à disposition (tels que les réseaux sociaux), il leur est facile d'enquêter sur vous.

Il faut aussi penser à votre marque employeur pendant le process de recrutement : que ce soit pour les candidats embauchés ou ceux que vous n'allez pas recruter. L'expérience doit être sans failles : gardez les candidats informés de la progression du processus, restez réactifs avec eux et donnez leur une réponse dès que votre choix est fait, même si elle est négative. Même s'ils ne sont pas retenus, ils partiront vers d'autres horizons avec une image positive de votre entreprise, et n'auront aucune rancoeur s'ils sont amenés à parler de votre entreprise.

 

 

3. Trouvez des candidats

Cooptation & Réseau

Pour commencer votre recherche de potentiels candidats, vous pouvez opter pour le système de cooptation. Il s'agit d'un principe de recrutement participatif, basé sur la recommandation de vos collaborateurs. Ils vous proposent les profils d'une ou plusieurs de leurs connaissances qui sont compatibles avec votre fiche de poste. Certaines entreprises favorisent cette méthode et incitent les collaborateurs en offrant des primes si le candidat proposé est retenu.

L'avantage du recours au réseau interne est de vous faire gagner beaucoup de temps et d'argent puisque vous n'avez pas la nécessité de solliciter l'aide extérieure d'un cabinet de recrutement par exemple. La cooptation représente aussi un challenge motivant pour vos collaborateurs puisqu'ils se sentent engagés dans l'entreprise.

Les job boards

Les job boards servent à diffuser des offres de postes en temps réel et consulter les CV via leur CVthèque. Ils peuvent être soit généralistes et toucher plusieurs domaines d'activité, soit concentrés sur un secteur en particulier.

Les réseaux sociaux

Ces plateformes sont une ressource sans limites pour le recrutement. Sur Linkedin et Facebook, vous publiez votre annonce et vos relations peuvent le partager à leurs contacts.

Cabinets de recrutements

Vous êtes à la recherche d'une pépite pour un poste à haute responsabilité, cependant, vous ne savez pas où commencer vos recherches et vous avez peur de vous tromper sur le candidat. Pour pallier ce problème, vous pouvez passer par un cabinet de recrutement, qui présente plusieurs avantages : 

  • Recrutement en toute confidentialité,
  • Accès à un large panel de candidats à disposition dans la base de données,
  • Plusieurs techniques de recherches : chasseur de tête, sourcing, réseaux sociaux,
  • Conseil pour le client et aussi pour le candidat,
  • Recrutement sécurisé : si le candidat sélectionné ne convient pas, l’agence reprendra ses recherches, grâce à la clause de garantie.

Pour trouver le bon cabinet, n'hésitez pas à consulter notre top des cabinets de recrutement !

 

 

4. Triez & analysez des candidatures

Vous avez reçu un nombre importants de CV et de lettres de motivation, c'est à vous de jouer ! Commencez les analyses dès la réception des premières candidatures pour ne pas vous retrouver débordé.

 

 

5. L'entretien d’embauche

Après avoir séléctionné les meilleurs CV, il est temps de passer à la phase d'entretien.

L'entretien téléphonique

Vous devez d'abord passer par une première sélection et entretien téléphonique de 10min qui va vous permettre de remettre en place le contexte et d’avoir une idée de la motivation du candidat, ainsi que ses disponibilités, suite à ça, vous devez sortir une shortlist et ainsi contacter entre 4 et 7 candidats pour un entretien de recrutement physique.

L'entretien en présentiel 

Lors de cet entretien, posez des questions simples dans un premier temps pour mettre à l’aise, et si besoin, un test technique, une mise en situation ou contacter anciens employeurs avec l’autorisation des candidats. En moyenne, il faut au minimum 45min pour parler de l’entreprise et échanger. N'oubliez pas d'examiner la communication non-verbale, et si vous avez un doute sur la personne, ne recrutez pas la personne, fiez vous à votre instinct ! Vous devez bien sur être impartial, et recevoir tous les candidats de la même manière, ainsi ils auront la même chance, pour ça, vous pouvez vous aider d'un questionnaire avec des questions prédéfinie sur les domaines où vous voulez challenger le candidat.

Petit plus : Vous pouvez la jouer à la méthode Columbo en raccompagnant le candidat et en lui posant une question essentielle juste avant de lui dire au revoir. 

Les tests

Vous pouvez aussi faire passer des tests à vos candidats : étude de cas, mise en situation, test technique ou test de personnalité.

 

 

6. L'intégration

La réussite pour embaucher un salarié se joue à 50% lors du recrutement et 50% lors de l'intégration. Vous vous êtes donnés du mal pour dénicher un profil de qualité, il faut maintenant lui donner toutes les bonnes raisons de rester avec vous. Dans l'artilcle "Prêt au décollage, onboarding de nouveaux employés dans 3,2,1...", Quentin Lechemia, fondateur d'Elise Tech met en avant plusieurs grandes étapes. De l'onboarding aux premiers jours, il s'agit de créer une bonne première impression !

Avant le jour J :

Votre nouvelle recrue arrive d'ici quelques jours. L'idéal pour l'aider à bien se préparer pour son premier jour est de lui donner tous les détails : informez le de la tenue à adopter, de l'heure à laquelle se présenter. Faites lui sentir que vous et votre équipe êtes vraiment impatient à l'idée de sa venue ! Vous pouvez par exemple lui envoyer un message/mail la veille de son arrivée pour lui redire à quel point vous êtes impatient qu'il rejoigne l'équipe.

Welcome !

Prévenez tout vos collaborateurs de l'arrivé d'un nouveau salarié. Pour son premier jour, faites lui visiter les bureaux, son environnement de travail, ses outils, les informations de cadre juridique (horaires de travail, visite médicale, etc), revoyez avec lui la culture d'entreprise, les missions sur lesquelles il va se pencher, quelles sont ses attentes et aspirations personnelles et fixer les objectifs. Vous pouvez lui attribuer un tuteur, qui pourra le guider et le conseiller pour ses débuts. Pour l'intégrer avec ses nouveaux collègues, vous pouvez organiser un petit déjeuner ou déjeuner d'équipe.

Pour tout ce qui est intégration, vous pouvez aussi contacter l'une des entreprise présente dans notre top spécial intégration d'un nouveau salarié !

Faites un point

A la fin de sa première semaine d'intégration, voyez avec lui son ressenti général : que ce soit sur le plan professionnel et personnel. Ecoutez ses remarques, voyez si des améliorations peuvent être faites. Expliquez lui aussi comment vous ressentez cette première semaine.

Organisez des bilans réguliers avec lui. Cela montre que vous portez de l'intérêt à son bien-être et cela ne pourra que l'encourager à donner le meilleur de lui-même !

Articles liés :

Laissez passer le Paper Art dans votre com’

Top des meilleurs cabinets de recrutement 2018

Top des meilleurs spécialistes pour s'internationaliser en Europe